Emiliano Pellisari,
âgé de 42 ans,
n’est pas seulement un corégraphe.
Peut-être qu’on pourrait mieux le définir
architecte du corps humain

Vittoria Ottolenghi

 
Ils vous emmènent dans
un monde irréel,
en apesanteur,
d’où le visiteur veut à peine réapparaître…
C’est incroyable comment
ils développent des tableaux vivants
qui inspirent l’imagination.
Des photos qui bourdonnent
encore dans la tête le lendemain.

Neue Ruhr Zeitung, 15.09.17

Un acteur soutient
sur sa tête un grand cube…
c’est Atlas portant le poids du monde…
dans un cube apparaît un homme…
on voit donc un homme qui soutient
un cube qui contient un autre homme…
l’Enfer de Dante ressemble
à un jeu de boîtes chinoises.

La Repubblica

Un monde imaginaire et magnifique
avec les moyens de la logique
et de l’esthétique,
en effaçant les lois de la physique,
comme dans une grande peinture vivante.
 
Alessandro Masi
Directeur de la Società Dante Alighieri di Roma

Le femmes et les hommes,
les terrestres et les divins,
les mortels et les immortels,
dont nous parle Dante dans
sa Divine Comédie,
ne sont pas des corps.
Ce sont au contraire des intellects,
des mémoires, des visions,
des désirs, des idées: des âmes.
Et les âmes ne pèsent pas.

Sandro Cappelletto
Directeur de l’Accademia Filarmonica Romana

00 00 DANTE 2021 1
00 00 Dall'inferno al paradiso the best FR

Pellisari a imaginé
un itinéraire chamanique
que ressemble à une épopée,
telle qu’on les voit dans
les films hollywoodiens,
un voyage d’initiation comme
ceux d’Orphée et d’Énée:
en cas de survivance
tu n’es plus celui d’avant.


La Repubblica

Comix, l’imagination au pouvoir ! […]
Le corps humain est décomposé
de façon hilarante, comme dans
la tête pendouillant qui s’enfui des mains
d’un Amlet étourdi ou les jeux spéculaire de mains,
bras ou jambes en agile théories magique […]
Comix va vous laisser la bouche
bée pour plus d’un heure.

Back to top